mieuxfumer

Cigarette électronique : comment ça marche ?

Cigarettes électroniques

Passer de la cigarette traditionnelle à la cigarette électronique est un processus souvent difficile. Cela demande beaucoup de volonté et de courage. En effet, pour venir à bout de ce genre d’addiction, une personne doit préserver. Ainsi, afin d’atteindre au mieux cet objectif, il faut savoir choisir son e-cigarette.

C’est quoi une cigarette électronique ?

Découvert par un éminent chercheur d’origine chinoise au début des années 2000, la cigarette électronique est à 95 % moins toxique que le tabac. Avec les années, l’e-cigarette a connu quelques modifications. Aux mains des professionnels, elle est devenue plus malléable, plus légère et plus esthétique. D’ailleurs, c’est ce côté moderne qui a attiré la majorité des vapoteurs. En somme, une cigarette électronique est un appareil semblable, à quelques détails près, à une cigarette normale. De forme cylindrique, mais plus longue, elle est confectionnée à partir de métal ainsi qu’une cartouche renfermant un liquide. Disponible en plusieurs saveurs, ce e-liquide peut être élaboré sur-mesure, selon les préférences du vapoteur.

En visitant des sites comme www.levapoteurtranquille.fr, il est tout à fait possible de commander un kit de cigarette électronique ainsi que des e-liquides. Ce genre de plateforme permet également de connaître les différents modèles de e-cig. Notamment, le modèle en forme de tube, solide et performant qui convient à toutes les catégories de fumeurs. La vapoteuse de type pod, de petite taille (7 cm), qui peut tenir une journée entière. Puis, l’e-cig de type box qui est personnalisable et puissant. Et pour finir, les cigarettes électroniques jetables, économiques, qui offrent une expérience authentique.

Quels sont les composants d’une e-cigarette ?

Plus qu’un article de mode, les cigarettes électroniques peuvent être un appui non négligeable pour ceux qui veulent arrêter de fumer. Contrairement aux patchs nicotiniques, à l’acupuncture, l’hypnose ou aux cures dans les centres spécialisés, elles sont accessibles à tous types de budget et ne nécessitent aucune connaissance particulière. En général, une e-cigarette est composée de plusieurs éléments.

  • Une batterie : pouvant se charger via un port USB, elle est chargée d’alimenter la cigarette électrique en énergie. Ce qui permet aux consommateurs de vapoter. Habituellement, cette dernière s’allume et s’éteint par la simple pression d’un bouton. Généralement, elles sont vissées directement sur un clearomiseur.
  • Un cléaromiseur : partie haute d’une e-cig dans laquelle les amateurs de vape versent l’e-liquide, ce réservoir en verre transparent a deux fonctions. Elle assure la vaporisation et renferme l’e-liquide. Dans les e-shops, on peut dénicher différents modèles de clearomiseurs (de forme allongée, arrondie et dotée d’un petit ou bien d’un grand réservoir). D’autres, en revanche, peuvent être dotés d’un mécanisme permettant de gérer l’entrée d’air (airflow).
  • Une résistance : ayant une forme cylindrique, c’est cette dernière qui chauffe l’e-liquide à l’intérieur du réservoir. C’est ce composant qui produit des fumées semblables à celles d’une cigarette normale. Avec l’usure, elle peut facilement se rouiller, d’où l’importance de la changer fréquemment.
  • Un dip trip/bague de réglage/embout buccal : il permet aux vapoteurs d’inspirer les vapeurs provenant des atomiseurs. Disponible sous différents formats et tailles (larges, fins, court, etc.), il peut être fait en téflon, en silicone, en bois ou encore en résine.

Fonctionnement d’une cigarette électronique

Quand une personne vapote, la batterie présente dans la cigarette électronique fournit de l’électricité. Cette énergie sera envoyée à la résistance va chauffer et faire disperser le liquide renfermé dans le réservoir. En d’autres termes, une fois que l’atomiseur (le clearomiseur et la batterie) est déclenché, ce procédé mélange le liquide qui se trouve dans la cartouche. Celle-ci est alors projetée sous la forme d’une fumée de cigarette. Ceci dit, pour que cet appareil fonctionne, il est essentiel de verser du liquide dans le réservoir. Par ailleurs, pour éviter tout disfonctionnement, la cartouche doit être conservée à une température de plus ou moins 55°.

Pour humer la vapeur produite par la cigarette électronique, il suffit de tirer sur le dip trip. Seulement, pour ne pas abîmer le dispositif, inutile de tirer l’embout avec fougue. Un simple appui sur le bouton est largement suffisant.

Comment choisir sa cigarette électronique ?

Acheter un kit de cigarette électronique ne doit jamais se faire au hasard. Pour cela, il faut prendre en compte son profil fumeur, ses besoins, son budget et bien sûr l’esthétique souhaitée. Aussi, pour être certain de son choix, il faut faire sa sélection avec minutie. Il faut noter, par exemple, qu’un fumeur invétéré, est celui qui peut fumer 20 tiges de cigarettes voire plus par jour. Pour lui, le tabac tient une place importante dans ses journées. De ce fait, l’idéal pour ce dernier, c’est de se pencher vers les cigarettes électroniques ayant des batteries qui durent plus de 24 heures

Par contre, pour un individu qui fume dans les 10 à 20 cigarettes quotidiennement, soit une consommation modérée, un prototype pratique tel que les modèles jetables est tout indiqué. Et pour ceux qui fument occasionnellement, en occurrence moins de tiges de 10 par jour, le mieux serait d’opter pour un format plus classique, passe-partout et personnalisé.

Quitter la version mobile