Quels accessoires acheter pour faire soi-même son e-liquide d’e-cig ?

Faire ses débuts dans le vapotage peut être déroutant si on ne connaît rien en la matière. Pourtant, il n’est pas si difficile de manier cette petite merveille qu’est la cigarette électronique. Il suffit de faire des recherches ou de demander directement au vendeur. Toutefois, même avec les meilleurs conseils qui soient, faire soi-même son e-liquide peut être problématique. Outre les équipements, il est également important de réunir les ingrédients.

Les matériels nécessaires pour fabriquer son e-liquide

Jadis créé afin de soigner le tabagisme, l’e-cig est devenu une vraie mode. En effet, vapoter n’est plus réservée à une petite minorité. Aujourd’hui, le nombre d’adhérents a nettement augmenté et est majoritairement constitué de jeunes. C’est la raison pour laquelle, les fabricants ne cessent d’innover et d’apporter une touche de fraîcheur à leur produit. Généralement, la cigarette électronique est constituée d’une batterie, d’un clearomiseur et d’une résistance chauffant l’e-liquide contenu dans le réservoir. Sans lui, impossible de vapoter. Pour faire son e-liquide, une personne aura donc besoin :

– de flacons vides : disponibles dans les magasins en plusieurs tailles, ces derniers permettent de créer les mixtions et de les stocker. Le mieux, pour un débutant, c’est de se munir de flacons gradués. Notamment des modèles de 100ml, 30ml jusqu’à 10ml.

– des pipettes et des seringues : pour préparer des liquides DIY avec précision, armez-vous de ces accessoires. Ils vous aideront à doser les ingrédients pour ne pas vous tromper.

– autres matériels : pour faciliter le processus, vous pouvez vous équiper d’un bécher et d’un entonnoir. Ils seront surtout utiles si vous prévoyez en produire en grande quantité. Par ailleurs, pour ne pas vous mélanger les pinceaux, des étiquettes peuvent également servir.

Une fois que vous aurez réuni l’attirail dont vous avez besoin, vous pouvez maintenant réunir les ingrédients.

Les ingrédients indispensables à la préparation

Pour faire son e-liquide, il est primordial de procéder étape par étape. C’est aussi valable lorsqu’il s’agit de rassembler les composés de l’e-liquide. Pour commencer, trouvez les bases que sont le Propylène Glycol et la Glycérine Végétale. Représentant environ 90% du mélange, ces diluants neutres sont essentiels pour avoir un rendu parfait. Toutefois, vous devez savoir les doser afin de conserver le goût et ressentir le « Hit ». Une sensation tant recherchée par les vapoteurs. Ceci dit, choisir 50 PG et 50 VG est incontestablement le meilleur compromis. Ensuite, procurez-vous divers arômes. C’est ce petit plus qui différencie les e-cigarette aux traditionnelles. En somme, ils constituent plus ou moins 10% du mélange. Fruité, mentholé, gourmant, classique, etc. sélectionnez selon vos goûts et vos envies. Et pour finir, n’oubliez pas la nicotine. Pour choisir le taux de nicotine, fiez-vous à votre ancienne consommation de cigarettes.

Quelques conseils pour réussir son mélange

Après avoir arrangé la table de travail, vous pouvez désormais fabriquer votre e-liquide DIY. Pour rendre ce travail moins ardu, faites une liste des étapes à suivre. Cela vous évitera de faire des erreurs. De même, ayez à vos côtés un calculateur. Pour cela, aidez-vous des simulateurs en ligne ou d’une calculatrice normale. À noter que le temps de maturation du mélange dépend souvent du type d’arôme choisi. Cela peut généralement aller de 2 à 15 jours.

Gros fumeurs : quelle cigarette électronique choisir ?
E-cig : c’est quoi un pods ?